La réduction des risques a besoin de financement