Le 26 juin 2017 sera notre 5ème Journée d’action. En 2013, 41 villes du monde entier ont pris part à la première Journée d’action mondiale. En 2014, 100 villes du monde entier ont organisé une multitude d’initiatives différentes. En 2015, 160 villes ont uni leurs forces pour appeler à la réforme de la politique en matière de drogues, et enfin, en 2016, des activistes de 125 villes se sont réunis dans le cadre de la campagne. Une page spécifique pour la France, créée par nos collègues dans le pays, est accessible ici.

Voici quelques photos des événements organisés à travers le monde cette année:

Pour plus d’informations sur chaque événement, jetez un coup d’oeil sur notre carte interactive:

Et n’oubliez pas de visiter notre Mur des Réseaux Sociaux!

SDP wall 2Pourquoi le 26 juin?

Le 26 juin est de la Journée internationale des Nations Unies contre l’abus et le trafic de drogues – une journée pendant laquelle de nombreux gouvernements célèbrent leurs contributions à la guerre mondiale contre la drogue. Dans le passé, certains gouvernements ont même célébré cette journée en organisant des exécutions publiques ou des passages à tabac de personnes accusées de délits de drogues.

La Journée d’action mondiale offre une occasion importante aux participants de se saisir du message.

Le 26 juin est aussi la Journée internationale des Nations Unies pour le soutien aux victimes de la torture – une coïncidence ironique étant donne l’étendue de la torture et des abus infligés au nom de la guerre contre la drogue.

L’objectif de la journée

L’objectif de la Journée d’action mondiale est d’organiser des actions locales percutantes et visuellement symboliques. C’est à vous de décider de ces actions, en fonction de ce qui faisable et abordable, ce qui fonctionne le mieux dans le contexte local, et ce qui aura le plus grand impact. Ces actions peuvent regrouper 10 ou 20 personnes, et même plus de 100 personnes dans certaines villes. Nous espérons que les exemples provenant d’autres villes seront également des sources d’inspiration. Une des répercussions les plus significatives que la campagne peut avoir est d’attirer l’attention positive des médias et de sensibiliser aux enjeux de la campagne. Nous recommandons que les partenaires locaux contactent les médias locaux avant du 26 juin.

Nous vous demandons simplement de relier vos actions à la campagne mondiale en utilisant le logo « Soutenons. Ne Punissons Pas ». Cela peut être sur des T-shirts, bannières, affiches, rapports ou autres supports. Cela nous permet de relier les différentes actions locales et de démontrer qu’elles font toutes partie d’un effort mondial coordonné. Dans de nombreuses villes, vous pouvez également décider d’utiliser le logo « Soutenez. Ne Punissez Pas » à côté de celui de votre organisation, de ceux de vos partenaires, et d’autres campagnes.

Si vous chercher des idées, regardez ce qui a eu lieu en 2013, 2014, 2015 and 2016 !

N’oubliez pas de nous informer des activités que vous allez organiser cette année en nous envoyant un email à campaign@idpc.net ou en nous contactant sur la Chaîne francophone de Slack.

Lisez nos Guides pratiques

Res guides pratiques vows aideront à organiser vos actions le 26 Juin prochain: